Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Conférence : "L'Ordre de la Couronne d'Italie."

Publié le

Conférence : "L'Ordre de la Couronne d'Italie."

L’Académie du Faucigny à la plaisir de vous convier à la conférence de Gilles Carrier-Dalbion, Guide du Patrimoine des Pays de Savoie :

"L'Ordre de la Couronne d'Italie, premier ordre de mérite national italien fondé par la Maison de Savoie (1868)."

- Samedi 22 mars 2013 - 15h00
- La Roche-sur-Foron
- Château de l'Echelle au siège de l'Académie

______________________________________________________________________

Le temps de cette conférence, une exposition exceptionnelle de croix et de plaques de chevaliers, officiers, commandeurs, grands officiers et grands croix de l'Ordre de la Couronne d'Italie sera présentée au public et commentée par le conférencier.
______________________________________________________________________

Conférence : "L'Ordre de la Couronne d'Italie."

En 1364, fut institué le premier des ordres dynastiques de la Maison de Savoie : l’Ordre du Collier qui fut par la suite rebaptisé Ordre Suprême de la Très Sainte Annonciade, à l’initiative du duc Charles III. Les souverains de la Maison de Savoie détiennent l'anneau de saint Maurice qui leur confère non seulement un rang quasiment royal, mais aussi le droit de créer des ordres de chevalerie, contrairement, par exemple, à l'ancienne famille rivale des comtes de Genève.

A la suite de cette première fondation, et jusqu’en 1815, la dynastie sabaudienne institua trois autres ordres : l’Ordre de Saint Maurice (1434) qui deviendra l’Ordre des Saints Maurice & Lazare par décision papale (1572), l’Ordre Militaire de Savoie (1815) et l’Ordre Civil de Savoie (1831).

Conférence : "L'Ordre de la Couronne d'Italie."

La première instauration d’un ordre de chevalerie après la proclamation de l’Unité du royaume d’Italie, eut lieu en 1868, à l’instigation de Victor-Emmanuel II. Ce fut l'Ordre de la Couronne d'Italie. Cette nouvelle création commémorait notamment le souvenir de l'union de la Vénétie au jeune royaume, deux ans auparavant. Ce fut aussi une façon de célébrer le retour de la couronne du roi des Lombards dans le giron italien.

Pour rappeler ces événements qui consacraient l'Unité nationale, Victor-Emmanuel II voulut fonder un Ordre destiné à honorer les citoyens italiens et étrangers qui se seraient distingués par leurs actions, mais surtout en mettant en exergue la Nation italienne, plus que la couronne elle-même ou le souverain. Ainsi à la différence des quatre premiers ordres institués par les Savoie entre 1364 et 1815, celui de la Couronne d'Italie se caractérise par le fait qu’il est un ordre du mérite relevant de la nation et non pas un ordre dynastique.

Conférence : "L'Ordre de la Couronne d'Italie."

Par conséquent, il ne pouvait être attribué que par un souverain régnant. Ainsi, l’ordre s'est-il éteint à la mort du roi Humbert II, le 18 mars 1983. Même si le roi quitta l'Italie le 13 juin 1946, il n'abdiqua jamais. Ainsi considérait-il toujours pouvoir distribuer légitimement cet ordre national ; ce que le monarque fit jusqu'à sa mort.

Après la chute de la monarchie, la république en interdit le port des insignes aux citoyens italiens qui les avaient reçu après le 2 juin 1946 ; aux étrangers, en revanche, il fut consenti de ne pas tenir compte de cette interdiction, quel qu’ait été le moment de l’attribution par le roi Humbert II.

Dès sa première promotion, l'Ordre de la Couronne d'Italie fut largement conféré à titre étranger, resserrant en particulier les liens entre le royaume d'Italie et l’ancien duché de Savoie.

Conférence : "L'Ordre de la Couronne d'Italie."

En 1951, l’Ordre du Mérite de la République Italienne devint la décoration nationale la plus élevée du pays, se substituant ainsi à l’Ordre de la Couronne d’Italie. Par un décret présidentiel de 2001, la croix de l’Ordre du Mérite de la République Italienne s'inspire désormais, dans son aspect général, de celle de l'ancien Ordre de la Couronne d'Italie. La République italienne à l'intelligence non seulement de ne pas renier les 85 premières années de l'Italie unifiée, mais elle a aussi l'intelligence d'encrer ses traditions au-delà du seul printemps 1946.

______________________________________________________________________

Conférence : "L'Ordre de la Couronne d'Italie."

Plaque de chevalier grand croix de l'Ordre de la Couronne d'Italie.
Epoque Victor-Emmanuel III (première moitié du XX° s.).
Or, argent, émaux.
Joaillier : Cravanzola, Rome.
Collection particulière - Savoie

______________________________________________________________________

Château de l'Echelle - La Roche-sur-Foron